PREDATEURS MARINS

Comment les changements globaux affectent les populations

L’activité principale du programme de recherche de l’Équipe est l’étude des effets des changements globaux sur les écosystèmes marins, en utilisant les oiseaux et mammifères comme sentinelles. Situés dans la partie supérieure des réseaux alimentaires, les oiseaux et mammifères marins intègrent en effet naturellement la dynamique des niveaux trophiques inférieurs et sont considérés comme des indicateurs fiables de l’état des écosystèmes auxquels ils appartiennent

L’objectif scientifique est de comprendre les mécanismes d’interactions entre les individus, les populations et leur environnement, afin d’établir des scénarii sur l’évolution future des écosystèmes marins et des populations de prédateurs supérieurs. Les observations passées (séries à long terme sur des dizaines d’années) permettent d’établir comment les changements environnementaux et d’usages influencent les trajectoires démographiques des populations de prédateurs et d’estimer leurs capacités d’adaptation aux changements environnementaux.

Ces recherches sont menées dans une grande variété d’écosystèmes marins principalement dans les eaux françaises de métropole et d’outre-mer, notamment dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), avec le soutien de l’Institut Polaire Français Paul Emile Victor (IPEV). Ainsi, chaque année, six jeunes biologistes contractuels sont recrutés pour aller sur le terrain étudier les prédateurs marins (albatros, pétrels, manchots, otaries, éléphants de mer, …), pour une parenthèse de 14 mois, coupés de « la civilisation ».

lire la suite

L’Equipe Prédateurs Marins a débuté ses activités au CEBC en 1985. A l’heure actuelle, elle résulte de la fusion en 2014 de deux équipes localisées respectivement à Chizé (CNRS) et à La Rochelle (La Rochelle Université). Ce rapprochement naturel avait été précédé par la création en 2010 de l’Observatoire PELAGIS qui regroupe les bases de données préexistantes des deux sites. L’Observatoire PELAGIS est maintenant directement adossé à la nouvelle équipe Prédateurs Marins et gère des bases de données spatiales (observations, télémétrie), d’échouages, de comptages et de captures–recaptures, ainsi que la base de données océanographiques du Système d’Observation MEMO.

Les oiseaux et les mammifères marins, sentinelles des océans

L’équipe Prédateurs Marins étudie les effets des changements globaux sur les écosystèmes océaniques et oeuvre à leur conservation.

L’équipe

Charles-André Bost

Directeur de Recherche CNRS

Christophe Barbraud

Directeur de Recherche CNRS

Florence Caurant

Maitre de Conférence LRU

Yves Cherel

Directeur de Recherche CNRS

Karine Delord

Ingénieure de Recherche CNRS

Christophe Guinet

Directeur de Recherche CNRS

David Grémillet

Directeur de Recherche CNRS

Tiphaine Jeanniard du Dot

Chargée de Recherche CNRS

Vincent Ridoux

Professeur des Universités-LRU

Yan Ropert-Coudert

Directeur de Recherche CNRS

Benoît Simon-Bouhet

Maitre de Conférence LRU

Jérôme Spitz

Chargé de Recherche CNRS

Cécile Vincent

Maître de Conférence LRU

Henri Weimerskirsch

Directeur de Recherche CNRS

Baptiste Picard

Ingénieur d’Etudes

Les étudiant(e)s

Marianna Chimienti

Doctorante

Alexandre Corbeau

Doctorant

Julie Mestre

Doctorante

Candice Michelot

Doctorante

Yann Planque

Doctorant

Christophe Sauser

Doctorant